La vente à réméré: combien ça coute?

Le coût d’une vente à réméré

Dans des moments de précipitations ou dans des situations compliquées, on ferme les yeux sur le coût d’un achat. On se satisfait d’avoir trouvé une solution à notre problème, à tout prix. Dans cet article nous essaierons avec transparence et honnêteté de décortiquer et d’énumérer tous les coûts d’une vente à réméré.

Petit rappel: La vente à réméré est une vente immobilière classique à laquelle une faculté de rachat est ajoutée. Dans le compromis de vente, au lieu d’avoir le prix de vente qui est déterminé, dans un compromis de vente à réméré, quatre paramètres sont présentés: Le prix de vente du bien, la durée du réméré, le prix d’indemnité d’occupation et le prix de rachat.

cout réméré

On peut classer les coûts en deux grandes catégories: les coûts communs à une transaction ordinaire, les coûts spécifiques à la faculté de rachat (réméré).

Les coûts communs à la transaction immobilière classique:
  • Les commissions d’agence immobilière: vu la rareté des ventes immobilière à réméré, il est très difficile de pouvoir vendre son bien directement à un acquéreur maîtrisant vente à réméré. Solvere Finance, en tant qu’agence immobilière vous mettra en relation avec un acquéreur, mais s’assurera de la qualité de votre dossier et surtout de vos capacités à racheter votre bien. L’agent immobilier n’est dans ce cas pas qu’un intermédiaire entre un acheteur et un vendeur mais aussi un conseiller et un accompagnateur qui vous suit de la vente jusqu’au rachat de votre bien.
  • Les frais de notaire: chez Solvere Finance, les frais de notaire sont réduits car les acquéreurs avec qui nous travaillons ont le statut d’acheteurs professionnels et bénéficient des frais de notaires réduits. Cette particularité permet ainsi de diminuer les coûts de l’opération et ainsi de dégager plus de trésorerie pour votre projet.
  • Les diagnostics: toute vente immobilière est soumise par la loi à des diagnostics obligatoires lors de la vente d’un bien. La vente à réméré n’y échappe pas.
Les coûts spécifiques à la faculté de rachat
  • Honoraires pour recherche de capitaux: Ces honoraires sont parfois inclus dans les commissions de l’agence immobilière, mais dans certains cas, ils sont facturés séparément. Si vous avez fait appel à un courtier en rachat de crédit, ses honoraires correspondent au mandat de recherche en capitaux que vous lui avez confié.
  • L’estimation immobilière: L’acheteur ne négocie pas le prix de vente lors d’une transaction à réméré. Il étudie un dossier, il regarde la valeur du bien immobilier et estime la probabilité du vendeur à pouvoir racheter son bien. Il achète ou il refuse d’acheter un bien en fonction de ces paramètres. Afin d’établir le prix de vente le plus justement possible, faire appel à un expert de l’estimation vénale d’un bien, nous parait, chez Solvere Finance, le plus équitable pour le vendeur et l’acheteur.
  • L’indemnité d’occupation: pendant la période de réméré, le vendeur est autorisé à résider dans le bien qu’il vient de vendre. Les indemnités d’occupations, même si elles ne sont juridiquement pas un loyer, peuvent être comparées à un loyer. Vérifiez si le rapport entre les indemnités d’occupation et la valeur de votre bien est comparable au rendement locatif. S’il l’est, cela signifie que vous pouvez rester vivre dans votre bien jusqu’au rachat pour un loyer comparable dans un bien que vous loueriez.
  • La plus-value de rachat: tout dépend de la structuration de l’opération, mais le prix de rachat est souvent plus élevé que le prix de vente. C’est un gain pour l’acquéreur mais un coût pour le vendeur au moment où il décide d’exercer sa faculté de rachat.
  • Les frais de courtage ou de dossier: Ces frais sont facultatifs, mais sont à prendre en compte si vous décidez de passer par un courtier en prêt immobilier pour exercer la faculté de rachat de votre bien.
  • Les frais de notaire pour l’exercice de faculté de rachat: Passer devant le notaire pour exercer la faculté de rachat est obligatoire et a un coût. Ce coût est beaucoup moins élevé que les frais de notaire lors de la vente d’un bien.
Conclusion

Si vous devez comparer deux propositions de vente à réméré, nous vous conseillons de comparer le coût global entre deux propositions, en faisant la somme de tous les coûts que nous venons de lister.  Si les deux propositions sont éloignées, nous vous conseillons de poser davantage de questions aux intervenants afin de vérifier l’exhaustivité des coûts. Si les propositions sont similaires, c’est à vous d’estimer la qualité des prestataires avec qui vous allez collaborer et avec qui vous serez le plus en confiance pour pouvoir exercer la faculté de rachat de votre bien dans un lapse de temps le plus court possible. Si vous souhaitez obtenir une simulation chiffrée de votre vente à réméré, c’est ici.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *